Étude sur les réclamations de suicide en assurance vie individuelle

2021/04/05

The Economist a indiqué que les suicides sont sous-déclarés par un tiers à l’échelle mondiale en raison de la stigmatisation qui leur est associée et du fardeau de la preuve requis pour que les autorités classent un décès comme un suicide. Le magazine a également indiqué que le taux de suicide à l’échelle mondiale a diminué de 29 % depuis 2000, mais qu’au cours de la même période, le taux de suicide au sein de la population générale des États-Unis a augmenté de 18 %1. Le taux de suicide a également augmenté au sein de la population générale au Canada. En raison de l’absence de données à jour à l’échelle de l’industrie, il est difficile pour les assureurs vie canadiens de comprendre comment des changements dans les taux de suicide peuvent avoir une incidence sur la population assurée

Préciser le profil de risque 

Notre étude montre que les taux de suicide au Canada et aux États-Unis au sein de la population assurée étaient stables, tandis qu’ils étaient en hausse au sein de la population générale. Les taux de suicide sont inférieurs de 69 % dans la population assurée par rapport à la population générale canadienne.

Nous avons également constaté que les suicides au sein de la population assurée et de la population générale affichaient des similitudes en matière d’âge, de genre et de mode de suicide, malgré des tendances différentes. Plus précisément, pour le portefeuille assuré, nous avons constaté que les taux de suicide sont plus élevés chez les hommes, les personnes d’âge moyen, les titulaires de polices à faible capital assuré, les fumeurs et les titulaires de polices émises au Québec. 

Nous croyons que ces renseignements sont pertinents pour les assureurs vie canadiens, qu’ils aident à établir un profil de risque de suicide et qu’ils réduisent l’incertitude quant à la variation des taux de suicide.

COVID-19 et décès par suicide

Comme les médias en ont largement fait état, les répercussions de la COVID-19 sur la santé mentale et physique des professionnels de la santé de première ligne ont poussé certains d’entre eux à s’enlever la vie2. Cette situation est attribuable à plusieurs facteurs, dont le nombre élevé de décès chez les patients, les horaires de travail stressants et le fait de voir leurs collègues infectés par le virus.

Les conséquences de la COVID-19 sur la santé mentale sont susceptibles de se répercuter et de culminer bien après la pandémie3. Munich Re fait activement le suivi des décès et des suicides attribuables à la COVID-19 pour en comprendre les répercussions. Nous nous attendons à ce que les taux de suicide augmentent au sein de la population assurée en raison des répercussions importantes du confinement et des perturbations financières causées par la pandémie de la COVID-19.

Pratiques optimales en matière de réclamation

Ce document permettra également aux professionnels des réclamations d’approfondir leur compréhension du suicide au moyen de statistiques tirées des données de Munich Re sur les réclamations, y compris des données sur l’exclusion relative au suicide et l’aide médicale à mourir (AMM). Du point de vue de la gestion des réclamations, nous avons formulé des recommandations de pratiques optimales sur l’application de la clause relative au suicide, sur la nécessité d’un examen de la validité de la police pendant ou après la période d’exclusion et sur quand se réserver le droit d’établir la validité des polices à une date ultérieure.

Les données de Munich Re fournissent de nouveaux renseignements sur ce sujet important et favorisent une discussion sérieuse au sein de l’industrie, tout en sensibilisant les gens au suicide, surtout pendant que nous nous préparons à faire face aux répercussions continues de la COVID-19.

 

References:  1. Staying Alive: Why the global suicide rate is falling. (November 24, 2018). The Economist, 13. https://www.economist.com/leaders/2018/11/24/why-suicide-is-falling-around-the-world-andhow-to-bring-it-down-more  2. Orr, C. (2020, April 29). ‘COVID-19 kills in many ways’: The suicide crisis facing health-care workers. Canada’s National Observer. https://www.nationalobserver.com/2020/04/29/analysis/covid-19-kills-manyways-suicide-crisis-facing-health-care-workers  3. Gunnell, D., Appleby, L., Arensman, E., Hawton, K., John, A., Kapur, N., Khan, M. M., O’Connor, R. C., & Pirkis, J. (2020). Suicide risk and prevention during the COVID-19 pandemic. The Lancet Psychiatry, 7(6), 468 – 471. https://doi.org/10.1016/S2215-0366(20)30171-1 
Dans le présent document, nous examinerons la façon dont les données exhaustives sur la mortalité de Munich Re, Canada (vie) peuvent nous aider à comprendre le suicide, aider les assureurs vie à établir de meilleurs profils de risque et nous aider à faire des déductions sur les aspects liés au suicide qui n’ont pas encore émergé.
Contact authors
Colin Sproat
AVP, Biometric Research
Michael Orr
Senior Account Manager, Claims