© Klaus Vedfelt / Getty Images

Dépendance aux téléphones intelligents

2020/09/15

Cet article a initialement été publié dans le numéro de juin 2020 de ON THE RISK (OTR), la revue de l’Academy of Life Underwriting, puis est reproduit avec l’autorisation des responsables d’OTR (www.ontherisk.com).

La dépendance aux téléphones intelligents est-elle réellement un trouble ou est-ce simplement une expression à la mode? Certains la considèrent comme la nouvelle dépendance du 21e siècle. Voici ce que les études révèlent : les gens touchent à leur téléphone 2 617 fois par jour, les utilisateurs d’iPhone déverrouillent leur téléphone 80 fois par jour, les Américains passent cinq heures par jour à naviguer et l’utilisation du téléphone est à l’origine de 26 % des accidents de la route1.

Pensez-vous que cela s’apparente à une dépendance? Beaucoup de gens croient que c’est le cas. Cet article de Munich Re É.-U. (vie) explore la signification de la dépendance aux téléphones intelligents, ses répercussions physiques et psychologiques et son incidence potentielle sur les propositions d’assurance vie et d’assurance invalidité.

Brustolin, S., Giugliani, R., et Felix, T. M. (janvier 2010). Genetics of homocysteine metabolism and associated disorders. Brazilian Journal of Medical and Biological Research, 43(1):1 7. 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3078648/
Veuillez noter que cet article est disponible en anglais seulement.
Pour contacter l'auteure
Betty Hovorka
Betty Hovorka
Conseillère en gestion du risque
Recherche, analytiques et sélection des risques